Long tee-shirt rouge

Deuxième vêtement de la série, un tee-shirt long tout simple réalisé cet été en quelques heures. Le tissu est une sorte de jersey synthétique irrégulier, un peu transparent par endroits. Je l’avais acheté à MT il y a longtemps déjà, dans l’idée d’en faire un tee-shirt sans manches un peu original, mais dans ma recherche de patron, je n’ai rien trouvé qui me plaise. Et puis, une fois l’année universitaire finie et les vacances arrivées, j’avais envie de coudre quelque chose de facile et de rapide pour me détendre, mais aussi suffisamment passe-partout pour être utile dans la vie de tous les jours, c’est ainsi que je suis tombée sur ce patron et que j’ai décidé d’utiliser ce tissu qui attendait une idée…

Il s’agit du modèle Eva du Burda « Cours de couture pour débutants » n°1 :

001Dans ma réalisation, j’ai dû ruser pour réussir à faire entrer tout le patron dans mon tissu. J’avais, il me semble, un peu moins d’1m50 de tissu (merci aux vendeuses de MT de ne jamais couper droit !), alors qu’il m’en fallait 1m70. J’ai décidé de raccourcir les manches aux 3/4. Mais cela n’a pas suffit ! C’est pourquoi, j’ai fait les manches en deux parties au lieu d’une seule, on voit d’ailleurs la couture tout le long de mon bras. Et comme ça ne suffisait toujours pas, j’ai pris le parti de ne pas respecter le sens du droit fil pour les manches. Honte à moi ! 😉
Mais finalement, comme le tee-shirt est ample et plisse naturellement, on ne voit pas de déformation s’il y en a une.

_MG_0092petitePhoto : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Petit haut rescapé

Il y a un peu plus d’un mois, je me suis lancée dans la réalisation du modèle 119 du Burda de février 2008 :

99040847J’ai choisi de le réaliser dans un petit coupon vert pâle de soie et coton mélangés que j’avais acheté à Paris. Malheureusement, lors du patronage, j’ai fait une étourderie : j’ai cru avoir pris une taille trop grande, et j’ai diminué la largeur pour qu’elle corresponde à mes mensurations. Mais c’était sans compter les fronces qui nécessitent du tissu supplémentaire ! Une fois les pièces coupées, je me suis rendue compte de ma bêtise, mais il était trop tard car je n’avais plus assez de tissu pour recouper les pièces trop petites. J’ai donc improvisé pour sauver le vêtement et qu’il soit tout de même mettable. J’ai fait quelques plis répartis sur le col et j’ai creusé l’encolure. Voici le résultat :

20150221-_MG_2214Les boutons que j’ai utilisés ont été récupérés sur un vêtement du commerce :

20150221-_MG_2216Finalement, même si ce n’était pas le projet initial, le résultat ne me déplaît pas.

Photos : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Tee-shirt dos dentelle

20140427-_MG_6582recadrée2J’ai réalisé ce tee-shirt il y a quelques semaines à partir d’un patron burda. Pour ajuster le patron à ma morphologie, je l’ai juste légèrement allongé et réduit en largeur. La modification substantielle que j’ai faite, c’est l’ajout de l’empiècement de dentelle dans le dos. Après des hésitations sur la forme à lui donner, j’ai opté pour la forme en goutte – j’avais aussi pensé à l’ovale et à d’autres formes qui suivaient les courbes de la pièce de dos.

Le tissu principal est un jersey noir acheté à Paris dans une boutique du quartier Saint Pierre, il est assez extensible. La dentelle en revanche, sans élasticité aucune, provient, je crois, de chez Toto. J’avais peur que la différence d’élasticité entre les deux tissus ne soit cause de déformations, mais finalement le tee-shirt garde bien sa forme. J’ai tout de même cousu un fin ruban à l’intérieur de l’encolure (dos et épaules) pour lui donner une rigidité lui permettant de résister un peu mieux à l’usure – et je pense que c’est nécessaire. J’ai bien aimé ce patron assez simple à réaliser grâce aux manches raglan et un peu passe-partout. Il est vrai que le décolleté est un peu trop profond, si je travaille à nouveau avec ce patron, je le réduirai un peu en diminuant d’un centimètre au niveau de la couture des manches raglan. Mais la seule véritable difficulté que j’ai rencontrée dans la réalisation est due à ma machine qui refuse de coudre avec une aiguille jumelée. Après des multiples essais qui se sont tous soldés par des échecs (j’ai pourtant essayé pas mal de choses, et suivi pas mal de conseils dégottés par-ci par-là sur le web), j’ai fini par casser mon aiguille jumelée. Ni une, ni deux, j’en ai racheté une et me suis lancée dans de nouveaux essais, mais ils ne se sont pas révélés plus concluants… En définitive, je pense qu’il va falloir que je change de machine si je veux pouvoir faire de belles coutures à l’aiguille jumelée, mais ce n’est pas prévu pour le moment. J’ai donc décidé de remplacer la couture à l’aiguille jumelée des ourlets par un zigzag de largeur moyenne pour garder l’élasticité nécessaire, et je trouve que visuellement, c’est plutôt pas mal.

Et une petite vue de dos tout de même, car tout est là :

20140427-_MG_6584Remarquez un petit détail sur lequel je me suis fait plaisir : le motif de la dentelle est centré, de sorte que la tige des fleurs ondule le long de la ligne de milieu dos.

Photos: Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/