Long tee-shirt rouge

Deuxième vêtement de la série, un tee-shirt long tout simple réalisé cet été en quelques heures. Le tissu est une sorte de jersey synthétique irrégulier, un peu transparent par endroits. Je l’avais acheté à MT il y a longtemps déjà, dans l’idée d’en faire un tee-shirt sans manches un peu original, mais dans ma recherche de patron, je n’ai rien trouvé qui me plaise. Et puis, une fois l’année universitaire finie et les vacances arrivées, j’avais envie de coudre quelque chose de facile et de rapide pour me détendre, mais aussi suffisamment passe-partout pour être utile dans la vie de tous les jours, c’est ainsi que je suis tombée sur ce patron et que j’ai décidé d’utiliser ce tissu qui attendait une idée…

Il s’agit du modèle Eva du Burda « Cours de couture pour débutants » n°1 :

001Dans ma réalisation, j’ai dû ruser pour réussir à faire entrer tout le patron dans mon tissu. J’avais, il me semble, un peu moins d’1m50 de tissu (merci aux vendeuses de MT de ne jamais couper droit !), alors qu’il m’en fallait 1m70. J’ai décidé de raccourcir les manches aux 3/4. Mais cela n’a pas suffit ! C’est pourquoi, j’ai fait les manches en deux parties au lieu d’une seule, on voit d’ailleurs la couture tout le long de mon bras. Et comme ça ne suffisait toujours pas, j’ai pris le parti de ne pas respecter le sens du droit fil pour les manches. Honte à moi ! 😉
Mais finalement, comme le tee-shirt est ample et plisse naturellement, on ne voit pas de déformation s’il y en a une.

_MG_0092petitePhoto : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Aubépine en mohair

Avec deux pelotes de laine mohair offertes par ma sœur à Noël, il y a un an, j’ai tricoté le modèle Aubépine de Drops. Après quelques difficultés au début, car c’était la première fois que je tricotais un motif ajouré, j’ai vite pris le pli et l’écharpe était finie en quelques jours seulement. Le tricot monte vite avec des aiguilles n°6 !

IMG_0255petite

Une housse pour mes armes

Dans un tout autre registre que la couture, je pratique aussi l’aïkido pour mon loisir. Et récemment, j’ai récupéré des armes (que nous utilisons dans certains exercices) qui avaient été abandonnées par leur propriétaire. Elles sont en parfait état, travaillées dans un joli bois blanc (du chêne peut-être ?), mais la housse dans laquelle elles étaient enveloppées était particulièrement vieille et sale. Et comme je ne peux pas me promener dans la rue avec mes armes telles quelles, j’ai décidé de me faire une petite housse à mon goût.

Je suis donc allée m’acheter un petit morceau de tissu d’ameublement rouge qui me plaisait bien ! (50cm ont suffi) Et j’ai commencé la réalisation. J’ai opté pour une housse plate qui se roule (à l’image de l’ancienne housse qui manifestement avait été cousue par l’ancien propriétaire), j’y ai ajouté des liens et une bandoulière. À l’intérieur de la housse, j’ai improvisé des poches et un rabat, qui grâce à des pressions permettent de maintenir en place toutes les armes malgré leurs tailles différentes.

Et voici le résultat :

20140305-_MG_6462Et fermée :

20140305-_MG_6490-2Détails :

20140304-_MG_643220140305-_MG_6479

Gilet rouge

Voici un petit gilet rouge en coton tricoté pendant les vacances d’été…

_MG_5782C’est mon premier tricot (aux aiguilles), et j’avoue que j’en suis assez fière ! Non seulement j’aime beaucoup le rendu, mais en plus, le gilet est très agréable à porter car le fil est très doux.

Il s’agit d’un modèle gratuit de chez DROPS : http://www.garnstudio.com/lang/fr/visoppskrift.php?d_nr=100&d_id=2&lang=fr

J’ai utilisé un fil en coton de chez Ice Yarns (Baby cotton) et des boutons assez gros achetés en promo chez Mondial tissus.

C’est essentiellement tricoté en jersey, sauf les bandes de côtes sur le corps et sur les avant-bras (on ne voit pas trop sur la photo…).

J’ai peiné quelque peu pour l’assemblage ! J’ai fait les coutures d’épaules à la main, mais pas le montage des manches : comme le corps est tricoté en une seule pièce, j’ai dû monter les manches à la fin. Après moult tentatives pour coudre ces s******* manches sur le corps à la main, j’ai opté pour la couture à la machine et franchement, je trouve le résultat très probant, n’en déplaise aux puristes !

Photo: Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/