Maniques et torchons assortis

Un autre cadeau de Noël, pour ma sœur cette fois-ci. Il est certes arrivé très en retard, mais l’effort et l’attente en valaient la chandelle, je trouve, car il s’agit d’un projet dont je suis très fière.

J’ai réalisé trois maniques et deux torchons assortis. Je savais que ma sœur voulait des maniques, et j’ai essayé de coller au thème de sa cuisine aux motifs de roses et aux tons vert tendre.

IMG_1137IMG_1141Je n’ai pas suivi de modèle. Pour les maniques feuilles, j’ai vu des maniques similaires sur le net qui m’ont inspirée mais j’ai dessiné tout moi-même. Pour la manique rose, j’ai complètement innové et pour les torchons, j’ai pris ce qui me restait de tissus et j’ai improvisé avec pour réussir à faire des torchons assortis.

Le dos des maniques :

IMG_1139Les attaches des torchons :

IMG_1144Pour les tissus, j’ai presque tout fait à partir de tissus de récup’ : j’ai seulement acheté la ouatine et les fils à coudre. Je suis partie de deux vieux draps épais (un vert et un rose) et j’ai cherché de petites chutes de tissus à leur assortir dans mon stock.

Et dernière petite chose : c’était ma première tentative de patchwork !

Pochons réversibles

IMG_0868Cette fois-ci, j’ai un peu cousu pour Noël, et j’ai fait ces deux pochons réversibles pour nos deux mamans.

J’ai suivi ce tuto.

Pour le tissu, j’ai utilisé un vieux coupon bi-face que m’avait donné ma maman. Les deux pochons que j’ai réalisés sont identiques et réversibles, ils s’attachent par un cordon (cordon de MT, perles de Loisirs et Créations). Pour le fond, je n’ai pas voulu utiliser de carton, j’ai préféré tailler les deux disques dans une vieille pochette en plastique rigide pour que les pochons puissent être lavés facilement.

Ce coupon de tissu est à lui seul toute une histoire : ma maman l’avait acheté il y a très longtemps, alors que j’étais petite, et j’ai toujours rêvé qu’elle m’en fasse un quelconque déguisement de princesse, mais le temps a passé et comme elle a arrêté la couture, elle me l’a donné. Je trouvais dommage de ne rien en faire, et comme il y avait très peu de tissu, j’étais assez limitée dans mes choix. D’où l’idée des pochons. J’espère que sous cette forme, il aura un usage auprès de ses nouvelles propriétaires !