Protège-slips lavables

IMG_1738Encore une petite cousette zéro déchets : des protège-slips lavables pour les jours de début et de fin de période. J’ai pris l’idée dans le livre de Camille Binet-Dezert dont j’avais déjà parlé, mais j’ai fait complètement à ma manière.

Pour la forme, j’ai repris celle d’un protège-slip jetable du commerce.

Les tissus utilisés, il y en a trois : deux cotons, un sombre et uni pour le côté culotte et un à motifs pour le côté peau, et entre les deux, il y a une bande de tissu-éponge pour la fonction absorbante. Le tissu bordeaux provient des chutes d’un précédent projet. Le coton à motif est un recyclage d’un tissu taché d’une ancienne housse de coussin. Enfin, le tissu éponge provient d’une vieille serviette de bain. Donc zéro achat pour ce projet ! :)

Si vous me suivez, vous savez que j’aime le recyclage et que j’essaie de réduire mes déchets, mais j’avoue que sauter le pas des protège-slips lavables me faisait un peu peur… Je craignais que l’entretien ne soit un peu compliqué… Finalement c’est très bien ! C’est plus confortable que les jetables et après un petit pré-lavage à la main rapide, ça passe à la machine. Mais bon, c’est vrai que je ne les utilise que pour les jours de petit flux, ou « en prévision ».

4 petites éponges en récup’

Avec le printemps, me voilà de retour avec une nouvelle série de créations. A vrai dire, j’avais pas mal de choses terminées en réserve depuis plusieurs mois, mais je ne parvenais absolument pas à trouver un moment pour faire des photos et écrire les articles correspondants, ça a donc mis un peu plus de temps que prévu !

Pour commencer modestement avant des choses plus ambitieuses, voici quatre petites éponges faites avec des vieilles chaussettes. C’est la première d’une longue série de cousettes faites à partir d’un livre coup de cœur acheté il y a quelques semaines : Créations zéro déchet de Camille Binet-Dezert. C’est un livre que je conseille à tou.te.s celles/ceux qui sont passionnés de récup’ et qui ont à cœur la réduction de leur impact sur l’environnement. C’est un livre qui est bien fait, plein de bonnes idées et de choses indispensables. Vraiment un achat que je ne regrette pas (contrairement à tant de livres de couture !).

IMG_1702Ces petites éponges ont été vraiment rapides et faciles à faire : il faut compter 2 paires de chaussettes pour 2 éponges. Pour ce qui est de l’usage, je n’ai pas encore d’avis car je ne les ai pas encore apprivoisées, mais je mettrai un commentaire quand j’aurais un avis arrêté.

—————————

Edit : 18/06/2018

À l’usage, c’est pas top, elles sont un peu petites… Je vais essayer d’en faire de plus grandes pour voir.

Petit cocon pastel et jean

IMG_1105Il s’agit d’un cadeau de naissance que j’ai réalisé pour une amie sur sa commande. Mais j’ai mis tellement de temps pour trouver un moment pour le faire qu’entre-temps le petit garçon est devenu grand et un petit frère est né. Étrangement, c’est pas la première fois que j’ai autant de retard pour un cadeau ! J’ai l’impression que dans ma tête, les idées fusent, mais qu’en pratique la réalisation ne suit pas le même timing…

J’ai utilisé un patron du livre « Couture facile pour les tout-petits » de Lotta Jansdotter que j’ai un peu adapté. Je conseille ce livre qui est très clair et dont les patrons sont sympa. Après, il faudra voir à l’usage si c’est pratique.

IMG_1107Pour les fournitures, j’ai opté pour du 100% récup’ : pour le tissu extérieur, j’ai récupéré un vieux jean, l’intérieur est en vieux drap et les scratchs et le fil proviennent de mon stock. J’aime beaucoup travailler avec des tissus de récup’ parce que je trouve que c’est un usage raisonnable des matériaux. Mais dans ce cas particulier, ça a un autre avantage : comme les tissus ont déjà servi, ils sont un peu usées et donc plus doux que des tissus neufs, ce qui est toujours bien pour une peau de bébé !

IMG_1106

Top vert en soie

_MG_4014

Aujourd’hui, je vous montre un petit haut vert en soie. Il s’agissait pour moi de tout un défi ! J’ai réutilisé le tissu d’une vieille chemise ample en soie, donc mes possibilités étaient très limitées, d’autant plus qu’il était déteint par endroits à cause du soleil et qu’il y avait des tâches que j’ai dû éviter. En plus de cela, j’ai réalisé le patron du haut en moulage sur mon mannequin ce qui était une première pour moi ! Dernière difficulté pour pour ce petit haut qui a l’air tout simple : le tissu, de la soie pure, était particulièrement difficile à coudre et j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour certaines coutures.

Au final, le résultat n’est pas si mal, même si il y a quelques ratés, et notamment les pinces de poitrine qui sont trop hautes pour moi (mais qui vont parfaitement à mon mannequin !). Ce sera à prendre en compte pour mes prochains moulages…

Photo : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Memory tactile

Une création un peu inhabituelle aujourd’hui : un Memory tactile.

IMG_1146Il s’agit donc d’un jeu que j’ai réalisé lors du dernier stage que j’ai fait dans le cadre de mes études d’Orthophonie.

Le principe est celui de n’importe quel jeu de memory : il s’agit de disposer tous les éléments entre les deux joueurs, en lignes et en colonnes. Puis, chacun à son tour en sélectionne deux et les compare. L’objectif étant de retrouver les deux coussins identiques qui forment une paire.

Habituellement, un jeu de memory classique a pour matériel de base des images qu’il faut apparier. Ici, il s’agit de petits coussins avec des contenus différents. L’association se fait donc par la comparaison des propriétés tactiles de deux coussins.

Le memory que j’ai créé comporte deux niveaux de difficultés :

  • 1er niveau : le plus simple
    On ne joue qu’avec la moitié des paires (5 paires) et on sélectionne des paires facilement différenciables.
    Par exemple : cailloux, pois chiches, plumes, riz et sac plastique
  • 2e niveau : plus complexe
    On utilise toutes les paires (10 paires) et la difficulté vient du fait que pour chaque paire, il y en a une autre qui a des propriétés tactiles très proches, il faut donc être plus concentré et plus à l’écoute de ses sensations.
    Par exemple, les coussins avec des plumes sont très ressemblants à ceux qui contiennent du rembourrage synthétique, ou encore, il faut être bien attentif pour distinguer les coussins avec du riz de ceux qui contiennent des lentilles.

Pour ce qui est des détails de la réalisation du memory, je vais poster un tuto dans les prochains jours !

Maniques et torchons assortis

Un autre cadeau de Noël, pour ma sœur cette fois-ci. Il est certes arrivé très en retard, mais l’effort et l’attente en valaient la chandelle, je trouve, car il s’agit d’un projet dont je suis très fière.

J’ai réalisé trois maniques et deux torchons assortis. Je savais que ma sœur voulait des maniques, et j’ai essayé de coller au thème de sa cuisine aux motifs de roses et aux tons vert tendre.

IMG_1137IMG_1141Je n’ai pas suivi de modèle. Pour les maniques feuilles, j’ai vu des maniques similaires sur le net qui m’ont inspirée mais j’ai dessiné tout moi-même. Pour la manique rose, j’ai complètement innové et pour les torchons, j’ai pris ce qui me restait de tissus et j’ai improvisé avec pour réussir à faire des torchons assortis.

Le dos des maniques :

IMG_1139Les attaches des torchons :

IMG_1144Pour les tissus, j’ai presque tout fait à partir de tissus de récup’ : j’ai seulement acheté la ouatine et les fils à coudre. Je suis partie de deux vieux draps épais (un vert et un rose) et j’ai cherché de petites chutes de tissus à leur assortir dans mon stock.

Et dernière petite chose : c’était ma première tentative de patchwork !

Des petits sacs pour le marché

IMG_0860Une petite soirée pour quatre sacs bien pratiques pour les fruits et légumes du marché ! Et en plus, c’est totalement de la récup’ puisqu’ils ont été taillés dans un vieux drap.

———————————————————————————————————————

Édit du 10 avril 2017 :

Ces sac sont tellement pratiques, je les utilise pour tout. Du coup, j’en ai refait une série de 14 ! Cette fois-ci, tout le drap y est passé !