Pull gris dos nu

Dernier de la série, ce pull tout simple.

_MG_0156Mais dont tout l’intérêt réside dans le dos :

_MG_0158Le modèle est extrait du Burda Tricot n°19 (de 2012), et il s’agit du modèle 26. Par rapport au magazine, j’ai beaucoup réduit le dos nu, qui normalement va jusqu’en dessous de la taille. Mais pour des raisons pratiques, je me suis dit que ce serait mieux ainsi.

C’est assez rare pour le remarquer, ce pull est une réussite très franche : il est pratique, très doux, discret mais en même temps sympa. Bref, depuis qu’il est fini, je le mets assez souvent. Pourtant, les choses avaient mal commencé… J’ai acheté ce fil, qui est un mélange de coton et d’acrylique à un prix très attractif chez Ice Yarns, mais sur la photo il était marron, et j’ai eu la surprise de recevoir un fil gris lors de l’ouverture du colis… Et puis, j’ai mis du temps à trouver un modèle qui convienne car le fil est torsadé et irrégulier, donc c’était impossible d’avoir un rendu sympa avec un motif ajouré ou des torsades. J’ai pas mal erré avant de tomber sur ce modèle assez simple. Et justement, comme le modèle est assez simple, j’ai mis beaucoup de temps à le finir. Ces grandes étendues de jersey, c’était l’ennui absolu… En plus de cela, j’ai fait des erreurs : j’ai tricoté le devant en M avant de me rendre compte que c’était trop grand. Et comme ça me coûtait beaucoup de tout défaire, j’ai simplement tricoté le dos en S et j’ai recoupé le devant dans la pièce tricotée (sacrilège !!). Pour les manches, j’ai prévu un peu juste et au moment de les monter, j’étais persuadée que ce serait trop court, et qu’il faudrait reprendre des mailles pour retricoter quelques rangs a posteriori, mais finalement, c’est pile bien. J’avais aussi prévu un ruban pour le dos, mais comme ça tient assez bien sur les épaules sans attache (contrairement au modèle du magazine), je préfère laisser tel quel.

Enfin, dernière bonne surprise, le fil était assez désagréable à tricoter, il est un peu rêche, j’avais peur que le pull ne soit pas très agréable pour la peau… Et finalement, il est très doux, c’est assez incroyable !

Photos : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

4 petites éponges en récup’

Avec le printemps, me voilà de retour avec une nouvelle série de créations. A vrai dire, j’avais pas mal de choses terminées en réserve depuis plusieurs mois, mais je ne parvenais absolument pas à trouver un moment pour faire des photos et écrire les articles correspondants, ça a donc mis un peu plus de temps que prévu !

Pour commencer modestement avant des choses plus ambitieuses, voici quatre petites éponges faites avec des vieilles chaussettes. C’est la première d’une longue série de cousettes faites à partir d’un livre coup de cœur acheté il y a quelques semaines : Créations zéro déchet de Camille Binet-Dezert. C’est un livre que je conseille à tou.te.s celles/ceux qui sont passionnés de récup’ et qui ont à cœur la réduction de leur impact sur l’environnement. C’est un livre qui est bien fait, plein de bonnes idées et de choses indispensables. Vraiment un achat que je ne regrette pas (contrairement à tant de livres de couture !).

IMG_1702Ces petites éponges ont été vraiment rapides et faciles à faire : il faut compter 2 paires de chaussettes pour 2 éponges. Pour ce qui est de l’usage, je n’ai pas encore d’avis car je ne les ai pas encore apprivoisées, mais je mettrai un commentaire quand j’aurais un avis arrêté.

—————————

Edit : 18/06/2018

À l’usage, c’est pas top, elles sont un peu petites… Je vais essayer d’en faire de plus grandes pour voir.

Gilet bleu à losanges

IMG_1256J’ai tout juste terminé ce gilet commencé l’été dernier. J’ai mis plus de temps que d’habitude pour un projet de cette taille car en arrivant à la moitié du projet, j’ai réalisé qu’il serait trop grand et que je ne pourrai pas le porter, ce qui a considérablement sapé ma motivation…

Mais finalement, je l’ai terminé et je vais l’offrir à ma sœur qui est à peine plus corpulente que moi et à qui il ira bien.

Il s’agit de ce modèle de chez Garnstudio, je l’ai réalisé avec le fil recommandé et vendu par eux : le fil Muskat en coloris bleu marine. Je n’ai pas mis de boutons pour le moment, car je n’en ai pas qui seraient adaptés et je pense que je vais laisser le loisir à ma sœur de choisir des boutons qui lui plairont, vu qu’elle est aussi couturière, ça ne sera pas une contrainte pour elle.

Pour ce modèle, toute l’idée est dans le dos :

IMG_1262J’avais vraiment été séduite par ce design et comme j’ai été assez déçue de ne pouvoir porter le gilet une fois terminé, je pense que je vais le refaire, mais cette fois dans la version robe qui finalement me plaît davantage. Une affaire à suivre, donc…

Petit cocon pastel et jean

IMG_1105Il s’agit d’un cadeau de naissance que j’ai réalisé pour une amie sur sa commande. Mais j’ai mis tellement de temps pour trouver un moment pour le faire qu’entre-temps le petit garçon est devenu grand et un petit frère est né. Étrangement, c’est pas la première fois que j’ai autant de retard pour un cadeau ! J’ai l’impression que dans ma tête, les idées fusent, mais qu’en pratique la réalisation ne suit pas le même timing…

J’ai utilisé un patron du livre « Couture facile pour les tout-petits » de Lotta Jansdotter que j’ai un peu adapté. Je conseille ce livre qui est très clair et dont les patrons sont sympa. Après, il faudra voir à l’usage si c’est pratique.

IMG_1107Pour les fournitures, j’ai opté pour du 100% récup’ : pour le tissu extérieur, j’ai récupéré un vieux jean, l’intérieur est en vieux drap et les scratchs et le fil proviennent de mon stock. J’aime beaucoup travailler avec des tissus de récup’ parce que je trouve que c’est un usage raisonnable des matériaux. Mais dans ce cas particulier, ça a un autre avantage : comme les tissus ont déjà servi, ils sont un peu usées et donc plus doux que des tissus neufs, ce qui est toujours bien pour une peau de bébé !

IMG_1106

Disques pour le visage

IMG_1172Et encore une petite créa faite en un tour de main le temps d’une soirée. En ce moment, comme j’ai peu de temps pour coudre, je privilégie les projets rapides et efficaces !

J’ai réalisé cinq disques à démaquiller en polaire toute douce, ainsi qu’une petite pochette pour les ranger. La polaire est le reste de celle que j’avais utilisée pour un autre projet que je n’ai pas encore eu le temps de poster sur le blog, elle a été achetée chez Toto et il m’en reste encore un bon morceau. Le coton pour la pochette est celui que j’avais déjà utilisé pour d’autres pochettes (pour ranger mes tricots), il provient de Tissus.net, et lui aussi, il m’en reste ! Il va falloir trouver des idées pour écouler tout cela ! Pour le cordon, j’ai récupéré un reste qui était dans ma mercerie et qui a tout juste suffit pour le projet.

Je n’ai fait que cinq disques car je n’étais pas sûre de l’adéquation du tissu à l’usage que j’allais en faire. Mais finalement, c’est parfait, donc, je vais pouvoir m’en refaire un bon stock dans les prochains jours !

———————————————————————————————————————-

Édit :

C’est chose faite !

IMG_1268

Memory tactile

Une création un peu inhabituelle aujourd’hui : un Memory tactile.

IMG_1146Il s’agit donc d’un jeu que j’ai réalisé lors du dernier stage que j’ai fait dans le cadre de mes études d’Orthophonie.

Le principe est celui de n’importe quel jeu de memory : il s’agit de disposer tous les éléments entre les deux joueurs, en lignes et en colonnes. Puis, chacun à son tour en sélectionne deux et les compare. L’objectif étant de retrouver les deux coussins identiques qui forment une paire.

Habituellement, un jeu de memory classique a pour matériel de base des images qu’il faut apparier. Ici, il s’agit de petits coussins avec des contenus différents. L’association se fait donc par la comparaison des propriétés tactiles de deux coussins.

Le memory que j’ai créé comporte deux niveaux de difficultés :

  • 1er niveau : le plus simple
    On ne joue qu’avec la moitié des paires (5 paires) et on sélectionne des paires facilement différenciables.
    Par exemple : cailloux, pois chiches, plumes, riz et sac plastique
  • 2e niveau : plus complexe
    On utilise toutes les paires (10 paires) et la difficulté vient du fait que pour chaque paire, il y en a une autre qui a des propriétés tactiles très proches, il faut donc être plus concentré et plus à l’écoute de ses sensations.
    Par exemple, les coussins avec des plumes sont très ressemblants à ceux qui contiennent du rembourrage synthétique, ou encore, il faut être bien attentif pour distinguer les coussins avec du riz de ceux qui contiennent des lentilles.

Pour ce qui est des détails de la réalisation du memory, je vais poster un tuto dans les prochains jours !

Maniques et torchons assortis

Un autre cadeau de Noël, pour ma sœur cette fois-ci. Il est certes arrivé très en retard, mais l’effort et l’attente en valaient la chandelle, je trouve, car il s’agit d’un projet dont je suis très fière.

J’ai réalisé trois maniques et deux torchons assortis. Je savais que ma sœur voulait des maniques, et j’ai essayé de coller au thème de sa cuisine aux motifs de roses et aux tons vert tendre.

IMG_1137IMG_1141Je n’ai pas suivi de modèle. Pour les maniques feuilles, j’ai vu des maniques similaires sur le net qui m’ont inspirée mais j’ai dessiné tout moi-même. Pour la manique rose, j’ai complètement innové et pour les torchons, j’ai pris ce qui me restait de tissus et j’ai improvisé avec pour réussir à faire des torchons assortis.

Le dos des maniques :

IMG_1139Les attaches des torchons :

IMG_1144Pour les tissus, j’ai presque tout fait à partir de tissus de récup’ : j’ai seulement acheté la ouatine et les fils à coudre. Je suis partie de deux vieux draps épais (un vert et un rose) et j’ai cherché de petites chutes de tissus à leur assortir dans mon stock.

Et dernière petite chose : c’était ma première tentative de patchwork !