Cape blanche pour l’hiver

Je profite du froid déjà hivernal pour poster quelques photos de la cape blanche que j’ai réalisée sur plusieurs années. Je l’avais commencée il y a plus de 4 ans, puis abandonnée, puis reprise, pour ne l’achever que l’hiver dernier.

_MG_1280(Je me rends compte, et c’est un peu dommage, qu’il y a pas mal de plis, dus à son séjour prolongé dans l’armoire…)

_MG_1271Il s’agit d’une de mes premières réalisations en couture digne de ce nom. Le patron est des plus simples, il s’agit d’un demi-cercle avec deux pinces à chaque épaule. La capuche était initialement faite de deux parties identiques, rectangulaires en haut et incurvées en bas (pour suivre l’encolure), mais comme elle me déplaisait, je l’ai modifiée à plusieurs reprises et je serais bien en peine de dire quelle est sa forme définitive… Le tissu extérieur est en laine blanche (que j’ai préalablement décatie). La doublure, qui est en panne de velours turquoise, a été assemblée sur l’envers puis refermée au niveau de l’encolure à la main au point invisible.

J’ai eu pas mal de soucis avec cette doublure qui manifestement s’est déformée avec le temps. Elle n’adhérait pas au tissu extérieur et par endroits formait des poches. J’ai fini par l’attacher au lainage en répartissant les plis sur l’ensemble de la cape et en faisant des points invisibles à intervalles réguliers sur la totalité du demi-cercle (ça en fait du métrage mine de rien !). Ce fut long, mais le résultat est satisfaisant car la doublure ne bouge plus et les défauts visuels (poches, plis…) ont disparu.

La dernière étape de la réalisation de la cape (celle que j’ai repoussée pendant des années) a été, paradoxalement, la confection de l’attache et le choix des boutons. J’avais une idée assez précise de ce que je voulais dès le départ, mais je ne parvenais pas à trouver les fournitures appropriées. Au départ, je voulais des boutons en métal argenté avec une rosace ou des entrelacs, grosso modo d’un style un peu celtique, mais finalement, j’ai opté pour de gros boutons en bois blanc qui, je trouve, se marient mieux avec l’ensemble. Pour l’attache, j’ai longtemps cherché un cordon coordonné au lainage et qui serait à la fois assez délicat pour que l’aspect final des boucles soit élégant et assez robuste pour résister à la tension permanente de la bride. J’ai fini par trouver mon bonheur l’année passée. Une fois le matériel en main, le motif s’est imposé de lui même, et il ne restait plus qu’à trouver la patience pour coudre toutes ces petites boucles au point invisible. Ce fut l’affaire de quelques soirées d’hiver.

J’en profite pour remercier Man et EmmA qui m’ont aidé au début de ce projet.

Photos: Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Un cadeau de naissance (trois mois plus tard…)

Pour la naissance de la petite fille d’une amie, je m’étais décidée à lui faire un petit cadeau fait par mes soins. J’en ai discuté avec la maman pour savoir ce qui lui serait utile et nous avons fini par nous fixer sur deux petites choses:

– une petite cape pour l’hiver

– et un baby gown (il s’agit d’une sorte de grande robe avec un élastique en bas pour que le bébé n’ait pas froid aux pieds !)

Le temps passant et les affaires me pressant, je n’ai terminé que trois mois après la naissance ! Mais pour le coup, j’ai fait des vêtements plus grands, en espérant que la taille convienne…

La cape

J’ai suivi un tuto en anglais que je vous recommande : http://sew-ing.com/make/cape.html

J’ai utilisé des chutes qui me restaient d’un tissu en polaire verte et marron. Et j’ai apporté quelques modifications par rapport au modèle (j’ai changé l’attache et j’ai supprimé les oreilles) mais l’esprit reste le même.

_MG_5603

Et le détail du bouton en corne que j’aime beaucoup :

_MG_5589

Le baby gown

Pour ce projet-là, je me suis inspirée d’un tuto qui explique comment réaliser des baby gown à partir de vieux tee-shirts: http://thismamamakesstuff.com/tutorial-rockin-baby-gown-t-shirt-refashion/

Mais je n’ai repris que la forme globale, j’ai modifié la taille en l’adaptant à un bébé de 3 à 6 mois (d’après des mesures peu fiables trouvées je ne sais plus où sur internet !) et j’en ai simplifié la réalisation. J’ai également ajouté un appliqué brodé par mes soins en point de Boulogne ainsi que des petites pressions au niveau des épaules (je n’ai pas fait de coutures d’épaule pour être sûre que le vêtement ne soit pas trop petit à cet endroit-là; je n’ai qu’une idée très vague des mensurations des bébés, je préférais ne pas prendre de risque !). J’ai utilisé un jersey de coton rouge assez épais pour le corps et un petit morceau de tissu orange pour l’appliqué (je n’en connais pas le nom, il est en général utilisé pour les polos).

_MG_5600

Détail de la broderie :

_MG_5585

Et d’une petite pression :

_MG_5577

Et enfin, un détail de l’ourlet du bas sur l’envers. Je ne l’ai pas refermé complètement pour laisser la possibilité de réguler la tension de l’élastique, pour pouvoir à la fois laisser la robe ouverte en bas lorsqu’il fait chaud et la resserrer lorsqu’il fait plus frais !

_MG_5583