Première nuisette

A l’occasion du dernier concours du Forum des Fées Tisseuses, j’ai réalisé une nuisette. Le thème du concours était « Le mètre dans tous ses états ». Et j’ai justifié ma participation par les fournitures que j’ai utilisées : 1 m de satin et 1 m de tulle rebrodé.

IMG_1133C’est la première fois que je fais de la lingerie, mais j’ai vraiment bien aimé et je vais m’y remettre dès que j’aurais à nouveau des fournitures pour un projet !

J’ai réalisé cette nuisette à partir de ce patron gratuit de chez Pattern-Scissors-Cloth. Il est très bien fait, je n’ai eu qu’à modifier légèrement les coutures de côtés au niveau de la poitrine. Le résultat est vraiment top et elle est très agréable à porter. C’est rare que je réutilise un patron, mais je crois que celui-ci va avoir une vie plus longue que les autres et que je vais bientôt décliner cette nuisette en d’autres coloris !

Deux pochettes pour le tricot

IMG_1099J’en avais marre de transporter toujours mon tricot dans des petits sacs en plastique, donc voilà deux pochettes en coton pour pouvoir balader mon tricot partout dans un joli contenant.

Pour les réaliser, j’ai utilisé des chutes de coton à patchwork (rouge à carreaux), un morceau de coton imprimé avec des motifs rouges/oranges, deux restes de rubans de broderie anglaise et 2 m de cordon rouge.

Le petit plus, qu’on ne voit pas sur les photos, c’est que chaque pochette a une petite poche intérieure pour y ranger la feuille avec les explications du modèle que je suis en train de réaliser, le crochet et tout le petit matériel accessoire, sans le mélanger aux pelotes et au tricot en lui-même.

Pochons réversibles

IMG_0868Cette fois-ci, j’ai un peu cousu pour Noël, et j’ai fait ces deux pochons réversibles pour nos deux mamans.

J’ai suivi ce tuto.

Pour le tissu, j’ai utilisé un vieux coupon bi-face que m’avait donné ma maman. Les deux pochons que j’ai réalisés sont identiques et réversibles, ils s’attachent par un cordon (cordon de MT, perles de Loisirs et Créations). Pour le fond, je n’ai pas voulu utiliser de carton, j’ai préféré tailler les deux disques dans une vieille pochette en plastique rigide pour que les pochons puissent être lavés facilement.

Ce coupon de tissu est à lui seul toute une histoire : ma maman l’avait acheté il y a très longtemps, alors que j’étais petite, et j’ai toujours rêvé qu’elle m’en fasse un quelconque déguisement de princesse, mais le temps a passé et comme elle a arrêté la couture, elle me l’a donné. Je trouvais dommage de ne rien en faire, et comme il y avait très peu de tissu, j’étais assez limitée dans mes choix. D’où l’idée des pochons. J’espère que sous cette forme, il aura un usage auprès de ses nouvelles propriétaires !

Des petits sacs pour le marché

IMG_0860Une petite soirée pour quatre sacs bien pratiques pour les fruits et légumes du marché ! Et en plus, c’est totalement de la récup’ puisqu’ils ont été taillés dans un vieux drap.

———————————————————————————————————————

Édit du 10 avril 2017 :

Ces sac sont tellement pratiques, je les utilise pour tout. Du coup, j’en ai refait une série de 14 ! Cette fois-ci, tout le drap y est passé !

Haut noir en satin et perles en nacre d’abalone

Pour conclure cette petite série de productions de l’été : un petit haut en satin.

_MG_1723Il s’agit du modèle 110 du Burda de juillet 2013 :

928113966438f820c31629df08a9d534 Il a été très facile à réaliser, mais le rendu n’est pas tout à fait ce que j’attendais. L’encolure est moins profonde que sur le modèle du magazine, mais c’est peut-être dû à mon tissu qui est n’est pas extensible.

J’ai utilisé du satin noir synthétique que j’avais dans mon stock et dont je ne me souviens plus de la provenance. Pour la décoration de la bretelle, j’ai utilisé des grosses perles de nacre d’abalone achetées sur internet (mais je ne me souviens plus de l’enseigne). Enfin, le fil argenté qui a servi pour la broderie vient de MT.

Détail de la bretelle :

_MG_1728Photo : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Chauffe-épaules noir tout simple

_MG_1734J’ai fait ce petit chauffe-épaules noir avant l’été, dans une chute de tissu en maille achetée à MT pour presque rien.

L’idée était d’avoir quelque chose pour ne pas avoir froid aux épaules lorsque je porte une robe sans manches alors que ce n’est plus trop la saison. Je voulais un vêtement noir pour aller avec tout, mais surtout discret pour ne pas attirer l’attention sur lui, laissant la vedette à la robe. C’est pourquoi, j’ai opté pour ce design simpliste.

J’aurais quand même essuyé quelques difficultés, puisque ma machine refusait de coudre ce tissu sans le déformer et qu’elle ne possède pas de point élastique. J’ai contourné le problème et faisant l’ensemble des coutures à la main et avec un fil élastique, ce qui m’a pris un peut plus de temps que prévu…

J’ai ajouté 3 boutons en nacre noir de chaque côté uniquement pour la décoration.

Photo : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Long tee-shirt rouge

Deuxième vêtement de la série, un tee-shirt long tout simple réalisé cet été en quelques heures. Le tissu est une sorte de jersey synthétique irrégulier, un peu transparent par endroits. Je l’avais acheté à MT il y a longtemps déjà, dans l’idée d’en faire un tee-shirt sans manches un peu original, mais dans ma recherche de patron, je n’ai rien trouvé qui me plaise. Et puis, une fois l’année universitaire finie et les vacances arrivées, j’avais envie de coudre quelque chose de facile et de rapide pour me détendre, mais aussi suffisamment passe-partout pour être utile dans la vie de tous les jours, c’est ainsi que je suis tombée sur ce patron et que j’ai décidé d’utiliser ce tissu qui attendait une idée…

Il s’agit du modèle Eva du Burda « Cours de couture pour débutants » n°1 :

001Dans ma réalisation, j’ai dû ruser pour réussir à faire entrer tout le patron dans mon tissu. J’avais, il me semble, un peu moins d’1m50 de tissu (merci aux vendeuses de MT de ne jamais couper droit !), alors qu’il m’en fallait 1m70. J’ai décidé de raccourcir les manches aux 3/4. Mais cela n’a pas suffit ! C’est pourquoi, j’ai fait les manches en deux parties au lieu d’une seule, on voit d’ailleurs la couture tout le long de mon bras. Et comme ça ne suffisait toujours pas, j’ai pris le parti de ne pas respecter le sens du droit fil pour les manches. Honte à moi ! 😉
Mais finalement, comme le tee-shirt est ample et plisse naturellement, on ne voit pas de déformation s’il y en a une.

_MG_0092petitePhoto : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Tunique à encolure tunisienne

Après cette longue absence, je reviens avec des nouveautés. Je n’ai pas chômé ces derniers mois, mais j’ai mis le temps pour faire des photos !

Première création de la série, un haut à encolure tunisienne réalisé dans une cotonnade légère à arabesques trouvée à MT. Le tissu du col est aussi en coton léger – un coton à patch à vrai dire – et provient du même magasin.

Pour ce qui est du patron, je me suis inspirée du modèle n°9 du magazine « Шитьe и крой » de mai 2010.

tunique 001Mais j’ai opté pour une version sans manches et j’ai dû également modifier le patron pour prendre en compte le fait que mon tissu n’était pas élastique alors que celui utilisé dans le magazine l’était.

_MG_0013petiteJ’ai eu beaucoup de mal avec l’encolure, il faut l’avouer ; à tel point que j’ai abandonné le vêtement en cours de réalisation pendant un an. Et ce n’est qu’avec les beaux jours de cet été que j’ai trouvé la motivation pour me replonger dedans et pour le terminer.

Photo : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Hakama

Dans un thème plus martial, voici une nouvelle création en lien avec ma pratique de l’aïkido. L’année passée, j’ai obtenu le grade me permettant de porter la tenue complète d’aïkido, à savoir, en plus du kimono porté par tous les débutants, je dois depuis porter par dessus, le hakama (pantalon japonais traditionnel). Une fois mon grade en poche, je me suis donc lancée dans l’aventure de la réalisation de mon premier hakama !

Car ce fut bel et bien une aventure ! Je n’avais évidemment pas de patron. J’ai trouvé un tutoriel sur le net, mais au final, il s’est révélé peu précis et m’a davantage induite en erreur qu’il ne m’a aidée… Heureusement, que l’association dans laquelle je pratique l’aïkido a accepté de me prêter un hakama du commerce pour que je puisse me faire une idée du vêtement.

Et c’est à force de tâtonnements et avec l’aide précieuse d’un autre pratiquant qui avait réalisé son propre hakama peu avant moi, que j’ai pu venir à bout de ce projet pratiquement un an après l’avoir commencé.

J’ai choisi un coton noir épais. Peu être trop épais au final… Mais au moins, le tissu a le tomber lourd que je recherchais.

J’ai rencontré de nombreuses difficultés lors de la réalisation, et même à présent qu’il est terminé, il reste pas mal de défauts… Et notamment une imprécision au niveau des plis centraux de devant, qui doit être la cause du tombé peu élégant du tissu de l’entrejambe, à moins que ce ne soit un problème de taille de l’entrejambe, je ne sais pas trop… Comme je n’ai pas encore eu l’occasion de le porter, je n’ai pas encore assez de recul pour juger.

Je n’ai pas non plus eu l’occasion de faire des photos portées – qui viendront peut-être plus tard. Je ne vous présente donc que des vues de détail.

Le hakama plié :

IMG_0355Et une vue de la partie visible du dosseret, à l’arrière, avec un léger aperçu du pli arrière, des plis de devant et des sangles :

IMG_0351-2Merci au Dojo Lyon Masséna de m’avoir prêté un hakama pour que j’aie un modèle et d’avoir été tolérant quand au temps que j’ai mis pour la réalisation de mon hakama.
Et merci à Guillaume pour ces nombreuses explications et schémas ainsi que pour sa gentillesse.

Deux sacs à linge

IMG_0236petiteDes petites créas pratiques pour la maison pour une fois !

J’ai utilisé un reste de tissu épais en coton écru et un tissu d’ameublement à grandes fleurs oranges acheté chez Tissus.net. J’ai ajouté un lien coulissant. Les deux sacs sont de grande taille, j’ai d’ailleurs mis une pomme sur la photo pour qu’on se rende bien compte de leur taille. Pour le patron, il est des plus simples, il s’agit simplement de deux grands rectangles joints sur trois côtés.