Gilet couleur rouille

Deuxième de la série, cet autre gilet, cousu cette fois-ci.

_MG_0185Pour le réaliser, j’ai suivi le patron 122 du Burda de mars 2012, en modifiant sensiblement les pièces de poitrine et la longueur globale du gilet, qui arrive normalement à mi-cuisses.

burda mars 2012Le tissu en maille ajourée et le lien proviennent tous deux de Mondial Tissus. D’ailleurs, le lien est un peu trop lisse et glisse lorsque je le noue, c’est un peu dommage.

Pour la réalisation, j’ai beaucoup peiné dans la réduction des pièces de poitrine pour arriver à quelque chose qui me satisfasse, et encore, ce n’est pas parfait, c’est légèrement trop petit, ce qui fait que le lien a tendance à remonter au dessus de la ligne de dessous de poitrine par moments. Il faudrait peut-être le resserrer légèrement en enlevant un demi-centimètre au niveau des coutures latérales, mais j’avoue que je n’ai pas trop le courage de m’en occuper pour le moment car pour le faire, il faudrait démonter le lien qui est cousu a posteriori.

D’ailleurs, j’ai un autre gilet en cours sur ce même patron mais avec d’autres modifications. Je peine à nouveau sur les pièces de poitrine… Car j’ai essayé de tirer des leçons de ce premier gilet, donc j’ai un peu plus réduit le gilet en largeur, mais manifestement, c’est un peu trop et j’ai du mal à rattraper l’écart de 2 cm qui est apparu au niveau de la jonction des deux bords devant. Affaire à suivre…

Photo : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Gilet vert en carré

Ça y est les photos sont prêtes ! Voici le premier article d’une série de plusieurs. Et comme c’est l’été et que je suis un peu plus libre que le reste de l’année, j’espère ajouter encore quelques petites créations après cette série.

_MG_0171J’ai commencé ce gilet il y a plusieurs années et il est terminé depuis quelques mois déjà. En réalité, il s’agit d’un de mes premiers projets tricot, qui a traîné en longueur car le fil utilisé est fin, le modèle assez complexe mais tout en étant répétitif…

J’ai utilisé un modèle de chez Garnstudio, comme souvent. Et la laine est aussi celle qu’ils proposent, à savoir DROPS Fabel, coloris forêt. Les boutons ont été achetés pour l’occasion, mais je ne parviens plus à me souvenir où…

_MG_0165Au final, le gilet a deux défauts principaux : les manches sont un peu trop larges et les boutons ferment mal (ce qui pourrait s’arranger si je prenais le temps de rétrécir les boutonnières). Mais il est chaud et léger, ce qui le rend assez agréable à porter.

Photos : Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Protège-slips lavables

IMG_1738Encore une petite cousette zéro déchets : des protège-slips lavables pour les jours de début et de fin de période. J’ai pris l’idée dans le livre de Camille Binet-Dezert dont j’avais déjà parlé, mais j’ai fait complètement à ma manière.

Pour la forme, j’ai repris celle d’un protège-slip jetable du commerce.

Les tissus utilisés, il y en a trois : deux cotons, un sombre et uni pour le côté culotte et un à motifs pour le côté peau, et entre les deux, il y a une bande de tissu-éponge pour la fonction absorbante. Le tissu bordeaux provient des chutes d’un précédent projet. Le coton à motif est un recyclage d’un tissu taché d’une ancienne housse de coussin. Enfin, le tissu éponge provient d’une vieille serviette de bain. Donc zéro achat pour ce projet ! :)

Si vous me suivez, vous savez que j’aime le recyclage et que j’essaie de réduire mes déchets, mais j’avoue que sauter le pas des protège-slips lavables me faisait un peu peur… Je craignais que l’entretien ne soit un peu compliqué… Finalement c’est très bien ! C’est plus confortable que les jetables et après un petit pré-lavage à la main rapide, ça passe à la machine. Mais bon, c’est vrai que je ne les utilise que pour les jours de petit flux, ou « en prévision ».