Jupe demi-cercle

En janvier, étant bien occupée à mes révisions, j’avais envie de faire un vêtement à la fois facile et rapide pour pouvoir m’y consacrer dans mes moments de pause sans pour autant peiner à la tâche ou y passer mes nuits. Et c’est en retrouvant dans mon stock ce petit coupon marron à motifs que l’idée de cette jupe est née.

20140329-_MG_6554Au départ, je voulais partir sur un patron Burda, mais j’ai fini par dériver et faire complètement autre chose. Je voulais faire une jupe cercle, mais comme mon coupon de tissu marron était bien trop petit, je me suis rabattue sur le demi-cercle. Pour la pièce de ceinture, le patron Burda ne me plaisait pas car la jupe partait de la taille et que je la voulais un peu plus basse. Je l’ai donc complètement improvisée en faisant des essais sur un vieux drap, qui, en définitive, m’a servi de patron pour la version finale.

Le tissu de la jupe en elle-même est un coton avec des motifs en velours noir. C’est pourquoi, je l’ai associé à un velours ras noir et uni pour la ceinture.

Et voici un détail au niveau de la fermeture à glissière :

20140329-_MG_6556La fermeture ne remonte pas complètement jusqu’en haut, et c’est bien dommage, mais c’est en partie dû à l’épaisseur de toutes les couches de tissu cumulées à cet endroit. Comme j’ai doublé la ceinture avec un coton un peu épais, et que le velours est assez épais lui aussi, replier tout ça n’a pas été une mince affaire !

Photos: Vincent Chalnot, http://chalnot.fr/

Une housse pour mes armes

Dans un tout autre registre que la couture, je pratique aussi l’aïkido pour mon loisir. Et récemment, j’ai récupéré des armes (que nous utilisons dans certains exercices) qui avaient été abandonnées par leur propriétaire. Elles sont en parfait état, travaillées dans un joli bois blanc (du chêne peut-être ?), mais la housse dans laquelle elles étaient enveloppées était particulièrement vieille et sale. Et comme je ne peux pas me promener dans la rue avec mes armes telles quelles, j’ai décidé de me faire une petite housse à mon goût.

Je suis donc allée m’acheter un petit morceau de tissu d’ameublement rouge qui me plaisait bien ! (50cm ont suffi) Et j’ai commencé la réalisation. J’ai opté pour une housse plate qui se roule (à l’image de l’ancienne housse qui manifestement avait été cousue par l’ancien propriétaire), j’y ai ajouté des liens et une bandoulière. À l’intérieur de la housse, j’ai improvisé des poches et un rabat, qui grâce à des pressions permettent de maintenir en place toutes les armes malgré leurs tailles différentes.

Et voici le résultat :

20140305-_MG_6462Et fermée :

20140305-_MG_6490-2Détails :

20140304-_MG_643220140305-_MG_6479